Comme vous avez pu le lire dans la première partie, la question ci-dessus s’est révélée être une merveilleuse aventure avec la dame des RH.

Un mois et demi plus tard, je dois à nouveau passer deux jours en Allemagne. Après deux rendez-vous le matin, je m’assois pour déjeuner quand une gentille dame s’approche de moi. “Bonjour, je suis Ingrid, avez-vous des projets de dîner pour ce soir ? Elle demande : “Je me souviens d’un autre bon restaurant. Comme cette dame n’a pas du tout tort, j’accepte immédiatement de dîner avec elle. Nous nous retrouvons à cinq heures dans le hall.

Lorsque j’entre dans le hall à cinq heures, elle est là, en train de discuter avec la dame des RH avec laquelle j’ai passé une bonne soirée la dernière fois. Je suis accueilli avec joie et j’ai droit à un gros baiser sur la bouche de la dame des RH. Après cela, elle part rapidement. Juste avant de passer la porte, elle regarde Ingrid et lui fait un clin d’œil. Jusqu’à ce moment, je n’ai aucune idée de ce qui se passe là-bas, mais je le découvrirai bientôt. Lorsque nous sortons, Ingrid nous demande si nous pouvons nous arrêter à son appartement pour lui prendre ses affaires. D’accord, pas de problème et après environ cinq minutes de marche, nous arrivons à son appartement. C’est bon si je mets quelque chose d’autre” et Ingrid demande et c’est là qu’une lumière s’allume chez moi. Ingrid disparaît dans sa chambre et je jette un coup d’œil. “Marc, tu peux fermer ma robe ? J’appelle Ingrid depuis la chambre. Je marche vers la chambre et il y a Ingrid avec elle dos à la porte. Sa robe a une fermeture éclair très basse, de sorte que même son string rouge est visible.
Je m’approche d’elle, me mets derrière elle et lui chuchote à l’oreille qu’il est contre ma nature d’aider les belles femmes à s’habiller. Comme si c’était un scénario, elle demande : “Que voulez-vous faire ? Apparemment, ces dames ont beaucoup parlé entre elles, donc cette soirée va être encore une fois très amusante. Je reste aussi dans mon “rôle” et je lui chuchote “je t’embrasserais doucement dans le cou” et je lui donne des baisers dans le cou.
“Continuer, alors ?
“Et puis je laisserais ta robe glisser de tes épaules”, dis-je en posant mes mains sur ses épaules et en laissant sa robe glisser de ses épaules. Ingrid se retourne et presse ses lèvres sur les miennes. Nos langues se retrouvent et Ingrid serre son corps contre moi. Je lui serre doucement les fesses, puis je lui caresse le dos avec mes mains et je trouve rapidement la fermeture de son soutien-gorge. J’arrive à desserrer le fermoir assez facilement, après quoi Ingrid se détériore un peu pour que nous puissions l’enlever. Ingrid a de beaux petits seins fermes avec des tétons qui se tiennent fièrement droits. Je passe un peu par les genoux et je tourne ma langue autour de mes deux tétons avant de sucer. Puis je me relève et rapidement nos lèvres se retrouvent. Mes mains sont sur ses hanches et je les déplace lentement vers ses fesses. Je lui caresse doucement les fesses et je les serre, puis j’accroche mes doigts.
Ses hanches sous la lanière de son string. Lentement, je m’enfonce à nouveau, embrassant ses seins, à travers mes jambes, en faisant glisser le string de ses fesses.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *